De la mitad del mundo al fin del mundo
  

De la mitad del mundo al fin del mundo

Ushuaia, Argentine le 12/07/2013

 

Il y a exactement 113 jours, nous étions sur la ligne de l’équateur, à la moitié du monde. Nous voici maintenant à Ushuaia en Terre de feu, tout au bout de l’Amérique du sud, à la fin du monde.

Pour y arriver nous avons à nouveau fait plus d’une vingtaine d’heures de voyage. Et entre les changements de bus, les passages de frontières (Ushuaia est en Argentine mais il faut passer par le Chili pour y accéder), et la traversée du détroit de Magellan, ce trajet nous a semblé être le jour le plus long.

Même si notre voyage dans ce continent n’est pas fini, arriver à Ushuaia est une sorte d’accomplissement. Sentir que nous sommes au bout et qu’il n’est pas possible d’aller plus au sud (l’Antarctique ce sera pour une prochaine fois !). C’est d’ailleurs surtout pour ressentir ce sentiment que viennent les voyageurs dans cette ville. Il n’y a pas ici de haut-lieu à voir comme d’immenses glaciers ou de spectaculaires chutes mais se dire simplement que l’on est dans la ville la plus australe du monde est déjà un sentiment étrange.

Nous profitons quand même de la région en allant voir quelques animaux marins lors d’une balade sur le canal Beagle et notamment des éléphants de mer.

Avec nos nouveaux amis rencontrés sur le trajet, nous bravons également les routes verglacées pour visiter le parc National de la Terre de feu et découvrir ainsi de magnifiques paysages.

Pour ceux qui n’auraient pas abordé le sujet avec un Argentin, c’est également en se rendant à Ushuaia que l’on se rend compte de l’importance que les îles Malouines (Falklands) tiennent dans le cœur des Argentins. Au delà des nombreux morts lors de la guerre,  on sent véritablement le pays touché par cette situation.

 

Bilan Argentine

Après 1 mois et demi passé dans ce pays, nous pouvons dire que nous connaissons bien l’Argentine.  Le pays a ses contradictions, notamment économiques car il est l’un des plus développés d’Amérique du sud et pourtant son économie et particulièrement sa monnaie sont fragiles.

Nous avons aimé les nombreuses merveilles offertes par la nature argentine. Malgré sont immensité, il faut prendre le temps de découvrir ce pays car entre la magnifique Patagonie, le nord plus authentique, les régions viticoles et la belle capitale, il dispose d’énormément de richesses à faire partager. Pour tout cela, nous pouvons affirmer pour l’instant que c’est l’un de nos pays préférés !

 

On a aimé :

-          La gastronomie (steaks, empanadas, dulce de leche…)

-          La gentillesse des argentins

-          La variété des paysages

-          Le confort des bus

 

On a moins aimé :

-          Les longs trajets de bus

-          Etre hors saison pour voir la faune de la Péninsule Valdés

 

Notre Argentine en chiffres :

-          135 heures de bus (!)

-          Plus de 9100 km

-          30 prises pour faire 1 article vidéo

-          400g le steak de Seb à Buenos Aires

-          1 livraison de glace dulce de leche à domicile un dimanche à 23h pour Gaëlle

 

Commentaires

 MIMIE
Bisous à tous les 2 bon séjour en Nouvelle Zélande quel beau voyage merci de nous faire partage vos paysages vos récits tous les compte rendu de chaque pays impression j'ai l'impression de voyager avec vous BONNE ROUTE Mimie
 Leonardo
Seb, Gaelle: Es Una alegría que hayan disfrutado de Argentina. En este momento debo reconocer que han visitado más lugares de mi País que yo a mis 35 años. Leer sus comentarios y fotos hacen que quiera seguir viajando. Les mando un saludo y espero verlos alguna otra vez para disfrutar de un asado, un buen vino y porque no un postre con dulce de leche.

Saludos desde Buenos Aires..
Leonardo
 Leonardo
Seb, Gaelle: Es una alegría que hayan disfrutado de Argentina. En este momento debo reconocer que han conocido más lugares de mi país que yo en mis 35 años. Leer sus comentarios y notas hacen que quiera seguir viajando.
Les mando un saludo y espero verlos alguna otra vez para disfrutar de un asado, un buen vino y porque no alguna torta con dulce de leche.

Leo
 Forest Martine
Bravo, nous voyageons à travers votre blog, super vous nous avez donné envié d aller en Argentine...
 Loïc et isa
Coucou Gaëlle et Seb, on ne peux qu'imaginer la sensation que l'on doit ressentir quand on est au bout du monde. Profitez bien de chaque instant pour revenir avec des souvenirs plein la tête.Gros bisous à tous les deux.
 Chantal
Voilà pourquoi le message vidéo était parfait !!!! Gaelle je reconnais bien là ta gourmandise !,!!!! De gros baisers pour vous deux
 Claire
Bravo pour l'équilibre maintenu entre grands efforts (bus et froid)et petits plaisirs (steak et glace) On vous embrasse



Autres récits de voyage

Autres Recits en Argentine