Cuzco, la Vallée Sacrée et le Machu Picchu
  

Cuzco, la Vallée Sacrée et le Machu Picchu

Cusco, Pérou le 26/04/2013

 

Nous sommes à Cusco depuis 9 jours maintenant. En plus d’être une très belle ville, très riche culturellement (c’est la capitale de la culture inca), Cusco a le bon goût d’être toujours ensoleillée mais pas trop chaude en raison de l’altitude (3400 m). Pour cette raison, c’est une ville idéale pour poser ses valises le temps de reprendre des forces.

La culture inca est ici très présente, car la ville conserve encore quelques fondations de l’époque : les incas taillaient des blocs de pierre pour édifier les murs des temples, et leur structure est si solide que les murs ont résisté au temps et aux séismes qui ont secoué la ville. Les blocs de pierre étaient taillés de façon à s’ajuster parfaitement les uns avec les autres, ce qui donne par exemple une pierre à 12 angles ! Avec ça, rien ne bouge !

Par ailleurs, Cusco est aussi la porte d’entrée de la Vallée Sacrée. A quelques dizaines de kilomètres se trouvent des vestiges incas pour la plupart très bien préservés, à l’abri des montagnes.

Les premiers sites que nous visitons sont Sacsayhuaman et Pisac. C’est en nous rendant sur ces lieux que nous nous rendons réellement compte de l’ingéniosité du travail de construction des Incas. Comment faisaient-ils pour construire villages et forteresses en pleine montagne alors qu’ils ne connaissaient par la roue pour transporter de si grosses pierres ?

Nous découvrons ensuite deux autres sites impressionnants, près de la ville d’Urubamba. D’abord les Salinas de Maras : il s’agit d’environ 4000 bassins en terrasses, de l’époque pré-inca, et permettant chaque année la récolte de 10 tonnes de sel. La source d’eau salée est répartie ingénieusement via un incroyable système d’irrigation.

Le second site est l’ensemble archéologique de Moray. On découvre ici de nombreuses terrasses circulaires qui forment une sorte de cratère. Il s’agirait pour les Incas d’un centre de recherche agricole, chaque terrasse ayant une température différente, permettant de créer un microclimat et d’obtenir une agriculture plus variée.

Nous passons la nuit à Ollantaytambo, l’occasion d’y visiter un temple que les Incas n’ont pas eu le temps de terminer avec l’arrivée  des Espagnols. Ce temple qui a ensuite été transformé en forteresse nous donne un petit avant goût de la suite…

Car il est temps maintenant temps de s’attaquer au site le plus important, le plus connu et le plus attendu : le Machu Picchu !

Pour s’y rendre, deux solutions : le train ou la marche à pied (chemin de l’Inca) :

Pour le fameux inca trail, il est nécessaire de réserver plusieurs mois à l’avance, ce qui nous laisse d’autre choix que le train ! En dehors du prix exorbitant pour parcourir les quelques 40 km de chemin de fer (c’est la ligne la plus chère du monde !), les paysages sont époustouflants.

Là encore, deux solutions pour monter au monter au Machu Picchu depuis Aguas Calientes : le bus ou les escaliers.

Nous décidons que comme nous n’avons pas pu faire la marche de l’Inca, il nous faut quand même en baver un peu (des paysages comme ça, ça se mérite !!!) donc nous monterons à pied demain matin. Quelques provisions s’imposent pour s’attaquer aux quelques 1716 marches (non il n’y a pas d’erreur dans le chiffre) qui nous séparent du Machu Picchu.

Réveil : 3H50 du matin. Ouverture du chemin : 4H54. Heure d’ouverture du site : 6H00

Temps restant pour grimper les marches, de nuit, à la lampe frontale : 1H06

Stratégie adoptée : Seb part devant pour prendre les photos du lever de soleil, Gaëlle fait comme elle peut pour arriver avant la fermeture du site ce soir à 18H.

Les marches sont irrégulières et semblent interminables. Arriver à l’ouverture du site, c’est être quasiment seul et avoir le lever du soleil rien que pour soi, alors la motivation est forte.

Objectif de Seb : arriver avant l’ouverture du site et l’arrivée des premiers bus pour prendre les plus belles photos du site sans les touristes.

Objectif de Gaëlle : réussir à grimper jusqu’au site, et si possible réussir à voir le lever du soleil vers 6H45.

Bilan : Objectifs atteints !!!

Arrivée de Seb : 5h39, il est le premier dans la queue, et sera le premier visiteur de la journée à entrer sur le site !

Arrivée de Gaëlle : 6H01, elle rejoint Seb directement dans la queue d’entrée du site qui est en train d’ouvrir et passe devant tout le monde, elle est deuxième à entrer sur le site !

On avoue, on est super fiers de nous, et on apprécie pleinement le spectacle : le silence, la majesté du site qui est impressionnant car bien préservé, mais surtout de par l’endroit où il se trouve, caché tout en haut des montagnes. Magique !

 

Nous repartirons en fin de matinée (en bus cette fois) à l’arrivée des cars de touristes, fatigués mais ravis ! Retour à Cusco vers 21H00, le temps de chercher un hôtel, de quoi dîner, puis dodo bien mérité !

Prochaine destination : Puno et le lac Titicaca !

 

Commentaires

 Claire
Ouf, je suis restée hors d'haleine tout le long du récit ! Maintenant je suis sans voix devant vos exploits et éblouie par les photos.
 Brudis
ca a lair tres sympa.ca donne envie!
 Chantal
Bravo !!! digne d'une épreuve de Pékin Express cette arrivée au Machu Picchu mais pas d'amulette à l'arrivée.......
 Ptite Vaness
Trop fort les cadeau.... !!!! Et merci pour cette photo clin d oeil de cette étape importante!!!



Autres récits de voyage

Autres Recits en Pérou